Alors raconte n°11, juin 2017

 

« Alors raconte »

une émission de l'Ouvre Boîte à Poèmes créée par Hélène Buscail
et animée par Hélène Buscail, Muriel Thomas, Nathalie Cousin et Michel Cousin.

 

Ar11 1 6 17 helene

Hélène Buscail

Ar11 1 6 17 nc

Nathalie Cousin

 

Thème du mois de juin :

LES CONTES BERBERES

La retransmission de cette émission sur Radio Enghien aura lieu le 15 juin 2107 de 21h à 22h
(pré-enregistrée le 1er juin 2017).

Avec des lectures à plusieurs voix de contes écrits par Hélène Buscail entrecoupés de moments musicaux et poétiques.
Au fil des mois, nous découvrons l'histoire de son héroïne, Mazie, qui nous fait entrer dans l'univers du rêve et de la féerie.

Que la magie des ondes et la puissance de nos imaginaires nous emmènent ensemble, pour une heure de voyage à bord de notre vaisseau Alors Raconte.
Avec vous, amis, naviguons, cette fois, vers le Sud, de l’autre côté de la Méditerranée…
Gagnons les hautes montagnes de Kabylie, et puis, voyageons dans l’univers des contes et légendes berbères.
Partageons les lectures de contes proposés par Hélène Buscail, lus par celle-ci, Muriel Thomas, Nathalie Cousin et Michel Cousin.
Evoquons poèmes et proverbes, mythes et légendes pour petits et grands, transmis par les contes
issus de la tradition orale et collectés par de grandes figures contemporaines de la culture berbère.
Régalons-nous de musiques et de belles voix…
Allons à la rencontre d’artistes fascinants.
Découvrons aussi, des idées de livres, de sites internet, etc.

 

WEBOGRAPHIE ET BIBLIOGRAPHIE INDICATIVES

" Avec la poésie, le genre narratif le plus connu dans la littérature berbère est le conte car nous disposons de recueils et d’études fort nombreuses [...] ". A. Bounfour et D. Merolla, « Contes », in Encyclopédie berbère, 14 | Conseil – Danse [En ligne], mis en ligne le 01 mars 2012, consulté le 15 mai 2017. URL : http://encyclopedieberbere.revues.org/2324 Texte intégral de l'article en PDF. Importante bibliographie.

QUELQUES ANTHOLOGIES ET OUVRAGES GENERAUX

Contes populaires berbères, recueillis, traduits et annotés par René Basset,... Paris,  E. Leroux, collection de contes et de chansons populaires ; 12, 1887. A lire en ligne sur Gallica

Ar11 1 6 17 grain magique

Marguerite Taos Amrouche (1913-1976), Le grain magique : contes, poèmes et proverbes berbères de Kabylie, Paris, F. Maspero, 1966. réed. La Découverte / Poche, 1996.
[extrait de l'introduction "en manière de prologue" [... ] "en m'efforçant de recueillir et de traduire ces histoires sispécifiques du génie berbère où le réalisme le plus cru et l'humour contrastent avec le fantastique et le merveilleux, ce n'est pas oeuvre d'érudition que j'ai prétendu faire : je me dois de signaler que c'est la version de ma mère - Marguerite Fadhma Aïth Mansour - que je me suis plu à fixer.
J'avais la chance d'avoir en elle une admirable narratrice. J'entends encore sa voix inspirée prononcer sur le ton de l'incantation la formule initiale qui nous faisait pénétrer comme par magie dans l'univers de la légende : "Que mon conte soit beau et se déroule comme un long fil", et la formule finale : "Mon conte est comme un ruisseau, je l'ai conté à des Seigneurs" qui nous indiquait que le conte devait passer en nous comme une ruisseau, nous enchantant pour toujours, et poursuivre sa course de bouche en bouche et d'âme en âme, jusqu'à la fin des temps."

 

QUELQUES ALBUMS DE CONTES POUR LES ENFANTS

Contes berbères de Kabylie de Mouloud MAMMERI, Sous la direction de Claude AZIZA, Pocket Jeunesse, 2000.
" Une petite fille et son frère au milieu des fauves ; une belle aux cheveux d'or aimée d'un prince ; un fils de roi à la poursuite de la fiancée du soleil. Ces contes berbères qui s'ouvrent par l'antique et mystérieuse formule "Machaho ! Tellem chaho !" ont traversé, oralement, bien des générations pour arriver jusqu'au lecteur d'aujourd'hui."

"Mouloud Mammeri (1917-1989) est né en grande Kabylie. Romancier (La Colline oubliée, Le Sommeil du juste, L'Opium et le Bâton, La Traversée, traduit en plusieurs langues, portés à l'écran), dramaturge (Le Foehn, Le Banquet), linguiste et ethnologue (nombreux ouvrages en français et en berbère), il a contribué de façon décisive à recueillir, traduire et faire connaître les traditions orales (poèmes, contes, chants) de la langue et de la culture berbères." (Source informations : Amazon.fr)
 

Mammeri contes berberes couv

Les contes berbères du Maroc

Contes berbères, textes réunis et adaptés par Claude Blum, illustrés par Barroux, Circonflexe, 2013.

Contes berberes blum barroux

 

La vie et ses mystères dévoilés par les contes de tradition berbère, édition Annick Zennaki, Paris, al-Bouraq,  2017.

Contes berberes mysteres

Fernand Bentolika, Devinettes berbères, CILF, Paris, 1987, coll. Fleuve et flamme. (épuisé)

POESIE BERBERE

Heller-Goldenberg Lucette. Les poètes berbères (Entretiens). In: Cahiers de la Méditerranée, n°38, 1, 1989. Le Maroc, culture d'hier et d'aujourd'hui, sous la direction de Lucette Heller-Goldenberg . pp. 5-21. DOI : 10.3406/camed.1989.1767. [En ligne], consulté le 15 mai 2017. URL :
www.persee.fr/doc/camed_0395-9317_1989_num_38_1_1767

Association CLUB ADLIS - Rencontres littéraires berbères
Donne une liste des auteurs Berbères les plus connus : Marguerite Taos AMROUCHE (1913-1976),

Houcine AZERGI, Salem CHAKER (1950) Mano DAYAK (1950-1995), Tahar DJAOUT (1954-1993), Mohamed Akli HADDADOU, Alhassane AG BAILLE ( ?-1992), Mohammed KHAIR EDDINE (1941-1995), Ali MALEK (1968), Moha MALLAL (1965), Mouloud MAMMERI (1917-1989), Salem ZENIA (1962).

   
Jean El Mouhoub AMROUCHE, Sous le feu la cendre : poèmes édités et présentés par Tassadit Yacine Titouh, Paris, Non Lieu, DL 2012.

"Il y aura encore des nuits durant lesquelles glisseront lentement les étoiles entre les hautes branches
On entendra la respiration de la lune
Et les paroles qui monteront à fleur de lèvres
Pour éclore dans un baiser."

CHANTS ET MUSIQUES BERBERES D'HIER ET D'AUJOURD'HUI

"La musique berbère est une musique traditionnelle autochtone d'Afrique du Nord présentant une grande variété de styles suivant les régions et répandue particulièrement par la musique populaire du Souss, du Rif et du Moyen-Atlas au Maroc, la musique populaire kabyle et des Aurès en Algérie et la musique touarègue d'Algérie, de Libye, du Niger, du Mali et du Burkina Faso, etc. Les instruments utilisés sont le bendir (tambour sur cadre) et le guembri (luth basse) ou encore la flûte oblique ney, qui accompagnent les chants et les danses en rythmant une poésie berbère riche et colorée". (lire la suite de l'article Wikipédia)

La musique du Maghreb, Gallilmard Jeunesse Musique, collection "à la découverte des musiques du monde" : contient "Zowa et l'Oasis", une histoire de Azouz Begag racontée par Fellag, mise en musique par Fatahallah où l'on peut découvrir le son des instruments tels que le Oud, le bendir, les derboukas, etc.

Ar11 1 6 17 livre idm berberes

Dorsaf Hamdani chante Barbara et Fairouz,  Livre-disque - collection "Accords croisés" - distribuée par Harmonia mundi
Cheb i Sabbah - La Kahena, collection "Les voix du Maghreb"

Chants de taos amrouche chants berberes de kabylie

Tkout Taos Amrouche

à lire : Taos Amrouche réhabilitée

(sur youtube) :

Taos Amrouche - incantations & méditations berbères - lghani llah

Oulahlou : Marguerite magnifique chanson en hommage à Marguerite Taos Amrouche

Algérie [Enregistrement sonore] : chants berbères de Kabylie = Algeria : Berber songs of Kabylia / Marguerite Taos Amrouche, chant, Paris, Buda musique ; Universal (Musique du monde). Buda records 82506-2.

Chant traditionnel kabyle : Chant et guitare | Malika Ouahès (2011) "Reprenant à son avantage le fait que les poèmes kabyles "ne sont pas composés en vue de la récitation mais en vue d'êtres chantés" , Malika OUAHES redonne ici la vie aux chants traditionnels, dans un registre lyrique comme l'avait fait en son temps la grande Taos AMROUCHE."

Tayacout - Anda Telidh ("Où es-tu ?")

IDIR Cfig - Cfigh (je me souviens) 

"Idir (en arabe : إيدير, en kabyle : ⵉⴸⵉⵔ, Yidir), de son vrai nom Hamid Cheriet (en arabe حميد شريت, en kabyle Ḥamid Ceryat), né en 1949 dans le village d'Aït Lahcène dans la commune actuelle de Beni Yenni, Kabylie (Algérie), est un chanteur, auteur-compositeur-interprète et musicien algérien. (...) L’œuvre d'Idir a contribué au renouvellement de la chanson amazighe, et a apporté à la culture berbère une audience internationale." (Wikipédia)

 

ROMANS, RECITS, etc.

Fadhma Aït Mansour AMROUCHE, Histoire de ma vie, La Découverte / Poche, "Littérature et voyage", 2000.

« Ce livre est le récit d'une vie, "une simple vie, écrite avec limpidité par une grande dame kabyle, [...] où l'on retrouve les travaux et les jours, les naissances, les morts, le froid cruel, la faim, la misère, l'exil, la dureté de cœur, les mœurs brutales d'un pays rude où les malédictions, les meurtres, les vendettas étaient monnaie courante... ». Kabyle, chrétienne, femme, et surtout poète, Fadhma Amrouche a vécu l'exil toute sa vie : dès sa naissance en 1883, dans son propre pays, l'Algérie, puis pendant quarante années en Tunisie, enfin en Bretagne jusqu'à sa mort en 1967. Dans ce livre magnifique, elle raconte sa vie de femme et le destin des Kabyles, « tribu plurielle et pourtant singulière, exposée à tous les courants et pourtant irréductible, où s'affrontent sans cesse l'Orient et l'Occident, l'Algérie et la France, la Croix et le Croissant, l'Arabe et le Berbère, la montagne et le Sahara, le Maghreb et l'Afrique... "». (4e de couv.)

7 de ses poèmes ont été traduits du berbère en français et publiés en appendice par sa fille Taos dans Le Grain magique. Ils figurent également dans Histoire de ma vie. Ils sont dédiés aux frères de Taos qui sont morts.

Suivre les âmes (extrait)

Qu'on aimerait suivre les âmes
Au pays où elles s'enfuient.
Je marcherais la nuit, le jour,
Et le cieux je parcourrais
Pour voir les bien-aimés
Qui m'ont laissée le coeur blessé.

Marguerite Taos AMROUCHE :
-L'amant imaginaire, Mane, Nouvelle société Morel, cop. 1975. Nouv. éd. Paris, J. Losfeld, 1997.
-Solitude ma mère, préface de François Maspéro, Paris, J. Losfeld, 1997.
-Rue des Tambourins, Paris, La Table ronde, 1960.
-Jacinthe Noire, Editions Charlot, 1947. Nouv. éd. Paris, J. Losfeld, 1996.

N. B. En plus de ces 4 romans, M. T. Amrouche a également laissé des Carnets intimes, Paris, J. Losfeld, 2014. Elle y raconte notamment sa liaison passionnée avec Jean Giono.
Voir l'article Taos Amrouche, une femme amoureuse

Mohammed FELLAG, L'allumeur de rêves berbères, Paris, J.-C. Lattès, 2007.

 


création de cette page : 11.5.2017, dernières maj 15.5.17, 29.5,17, 1.6.17, 5.6.17

La souris curieuse
alias Nathalie Cousin avec la participation pour les références bibliographiques d'Hélène Buscail et Muriel Thomas.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×