Alors raconte n°5, nov 2016

 

"Alors raconte", 

"petite soeur" de  L'Onde poétique : une émission créée et animée par Hélène Buscail

La retransmission de cette émission sur Radio Enghien est prévue pour le jeudi 17 novembre 2016 de 21h à 22h.

(pré-enregistrée le 3.11.2016)

Thème du mois :

 NUITS MAGIQUES, MAGIE DES NUITS

Van gogh la nuit toil e sur le rh neVan Gogh, La nuit étoilée

Emission conçue et animée par Hélène Buscail

 

Autres participants : Muriel Thomas, Nathalie Cousin, Michel Cousin

 

Avec des lectures à plusieurs voix de contes écrits par Hélène Buscail entrecoupés de moments musicaux et poétiques.

 

Mazie interviewe Shéhérazade

(extrait)


« Et maintenant, je ne sais pas si je vous demande de fermer les yeux ! Mais, écoutez attentivement. Avec Mazie et Shéhérazade, nous venons d’évoquer le début du conte-cadre des Mille et une Nuits.
Mais, vous connaissez la curiosité de Mazie ?
Après son premier voyage en tapis volant, notre fée est revenue, soir après soir, au-dessus du rosier d’Ispahan, faire du tapis-stop…
La première fois où Shéhérazade accepta de cueillir en vol la fée voltigeuse, celle-ci vit bien qu’il y avait, à ses côtés, les ombres de sa petite sœur, du grand vizir et du grand roi… et d’une foule de personnages à découvrir.  
Mais le vaisseau magique volait, fidèle chaque nuit, gonflé de l’énergie des quelques 300 contes qui sont arrivés à nous, transmis par les multiples transcripteurs, collecteurs, traducteurs, littérateurs en tout genre.
Dès le début, Mazie demanda :
-    Je voudrais en apprendre plus. Est-ce que tu pourrais faire cela pour moi, sans « intellectualiser », c’est mauvais pour l’énergie.
-    Allez, viens, dit Shéhérazade. Je t’emmène faire un grand voyage ! Et pas seulement en Perse, mais dans bien d’autres pays d’où viennent mes histoires.»

Hélène Buscail

 

QUELQUES PISTES BIBLIOGRAPHIQUES (sélectives et subjectives)

 

inCONTournablES

Les Mille et une nuits : contes arabes, traduction d'Antoine Galland, GF Flammarion. (multiples éditions et rééditions)

Article Wikipédia
Liste des contes des Mille et Une Nuits

Les mille et une nuits [exposition IMA], Connaissance des Arts : hors-série n°562, 2012.

Affiche mille et une nuit ima paris selectIda Rubinstein et Vaslav Nijinsky, par Georges Barbier, aquarelle, 1913

QUELQUES AUTRES CONTES

Aladin ou la Lampe merveilleuse

Ali Baba et les Quarante Voleurs (lire la version pdf)

Les Contes de la nuit  (film) "Le goût de raconter des histoires, dans une nuit magique où tout est possible, les sorciers et les fées, les rois puissants et les garçons d'écurie, les loups garous et les belles dames sans merci, les cathédrales et les paillotes, les villes d'or et les forêts profondes, les flots d'harmonie de choeurs immenses et les sortilèges d'un seul tamtam, la méchanceté qui ravage et l'innocence qui triomphe... Le relief, traité par Michel Ocelot comme une dentelle délicate, ajoute à l'enchantement de ces féeries pour tous les âges. © 2011 - Nord-Ouest Films - Studio O - STUDIOCANAL"

Sayd Bahodine Majrouh, Le Voyageur de minuit : Ego montre 1, texte français de Serge Sautreau, Paris, Phébus, 1989. - Réimpr. 2002.
« La forme du livre est celle d'un immense conte poétique, éclaté en cent paraboles [...] »

 

POESIE, ROMANS, etc.

Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, Poésie/Gallimard, 1980, rééd. 1999.
Voir en particulier le Troisième Livre : "La nuit et ses prestiges". (La chambre gothique. Scarbo. Le Fou. Le Nain. Le Clair de lune. La Ronde sous la cloche. Un rêve. Mon bisaïeul. Ondine. La Salamandre. L'Heure du sabbat).

Poèmes en prose proches du conte.

Jeannine Dion-Guérin, L'écho des nuits, Editinter, 2007.

Extrait :

Conte oriental,

Ali baba s’est enfui avec son butin de rêves.
Dans la caverne, plus de strass, de joyaux à polir, de cuivres à fourbir, de lampes à reluire. Envolé le trésor des nuits, le mystère des runes sur la brume des eaux…
Comment préserver les pépites d’or de nos rivières asséchées ? Des perles du gui l’an neuf jusqu’au grain de buis de l’hiver, les mots ne seraient-ils plus que conte à dormir debout ?
De vase et de glaise est notre histoire, lie et limon liés en fond de verre. Ses images sont floues, son énigme est précaire. Autant de lierres parasites que d’inutiles sarments à segmenter…
La nuit appartient à la Nuit. Elle est faite pour dormir et non pour hululer.
Poète, il est temps de t’en détourner ! Fais la part belle aux chouettes. Laisse la parole aux vieux hiboux !

Poète, qu’as-tu besoin de magie ?

Les étoiles des mots
sont au creux des puits.
Elles en sont la richesse

autant de comètes filantes
que d’astres nouveaux
à repérer à découvrir

Détourne écueils et pierres
Suis les coudes des rivières
de l’imaginaire et de l’amour

mais éloigne-toi de qui
pourrait envaser la source…

Limons mêlés aux lumières
à ce prix seul la paix nous guette

C’est par le jeu des alternances
offertes que nous saurons
conjurer le sort des saisons

De ton quotidien, Poète,
puise l’émerveillement

*

Emeric de Monteynard, Ce qui, la nuit, l'Arbre à paroles, 2012, 110 p.

Quitter là–haut
Le gotha clos des comètes. Émerger en
Lumière. Inviter à la veille, un homme, même
Un seul, à ses souffles, la nuit,

Et vu, voire à peine aperçu, m’assainir et
Tomber, me briser, cassé –

Mosaïque.

*

Novalis, Hymnes à la nuit (traduction française)

*

Zrzavy meditationJan ZRZAVY, Méditation, 1915. Huile sur toile, Prague, Národní Galerie.

*

Leo Perutz, La Nuit sous le pont de pierre, Le Livre de Poche, Biblio romans, 1990;


« Le lecteur attentif se rend bientôt compte d'être loin d'un simple roman historique car les sujets principaux de ce dernier livre publié par Perutz sont la poésie et le rêve. A vrai dire, il ne s'agit même pas d'un roman dans le sens classique du terme, mais plutôt d'un recueil de courts récits de la Prague du début du XVIIe siècle, époque de l'empereur Rodolphe II. Ces épisodes où l'on reconnaît plusieurs personnages ayant vraiment existé s'entrecroisent parfois, mais d'autres fois ils ne sont liés que par la ville où ils se déroulent, par le climat poétique et la langue musicale dans laquelle ils sont racontés.» (Václav Richter) 

« On ne peut pas raconter un roman de Perutz sans gâcher le plaisir du lecteur. On ne dévoile pas la science d'un magicien, » estime le critique Olivier Cena. Je ne vais donc pas dévoiler l'intrigue de ce roman. Ce programme n'a été qu'une invitation à la lecture de ce livre riche et poétique qu'est « La nuit sous le pont de pierre ». Vous avez cette possibilité grâce à la traduction de Jean-Claude Capèle parue aux éditions Fayard.»

http://www.radio.cz/fr/rubrique/literature/la-nuit-sous-le-pont-de-pierre-une-evocation-de-la-vieille-prague-par-leo-perutz)

*

Éric Pessan, Le syndrome Shéhérazade, L'Attente, 2014.

« On raconte des histoires pour ne pas mourir. Tant qu’on écrit, tant qu’on parle, tant qu’on écoute, on est en vie, on peut espérer connaître l’amour. C’est le syndrome Shéhérazade, on s’invente 1001 histoires par peur du silence définitif. Ce sont des nœuds d’histoires maintenues hors cadre, des cœurs de monologues absents, des moments de révélation, d’émotion, de drôlerie aussi, des moments d’effritement où la folie ordinaire libère la parole et s’insuffle dans la langue. »

Rainer Maria Rilke, Poèmes à la nuit, préf. de Marguerite Yourcenar, trad. de l’all. et présenté par Gabrielle Althen et Jean-Yves Masson, Lagrasse, Verdier, « der Doppelgänger », 2003, 105 p.

Extraits :

"Alors il se lève la nuit et il porte déjà en lui
l'appel de l'oiseau du dehors
et il se sent plein d'audace, parce qu'il charge son visage
du fardeau tout entier des étoiles, lourd - ô, non comme celui
qui apprête cette nuit pour son aimée,
et la comble de cieux qu'il crée." (p. 33)

"Ce qui s'offre à nous avec la lumière des étoiles,
ce qui s'offre à nous,
capte-le tel un monde sur ton visage,
ne le prends pas à la légère.

Montre à la nuit que tu reçus silencieusement
ce qu'elle a pporté.
Ce n'est que lorsque tu te seras confondu avec elle
que la nuit te connaîtra." (p. 93)

*

MUSIQUES

Henri Dutilleux : Ainsi la nuit : quatuor à cordes (1976)

Gustav Mahler, 3e symphonie, "Ce que me raconte la nuit" (lied du 4e mouvement, extr. du Zarathoustra de Nietzsche) [DVD - dessins : Isabelle Werck]

Felix Mendelssohn : Le Songe d'une nuit d'été

W. A. Mozart : La Flûte Enchantée : Air de la Reine de la Nuit

Jean-Philippe Rameau : Hymne à la nuit  (Remis à l'honneur grâce au film Les Choristes)

Ô nuit, viens apporter à la terre
Le calme enchantement de ton mystère
L'ombre qui t'escorte est si douce
Si doux est le concert de tes voix chantant l'espérance
Si grand est ton pouvoir transformant tout en rêve heureux

Ô nuit, ô laisse encore à la terre
Le calme enchantement de ton mystère
L'ombre qui t'escorte est si douce
Est-il une beauté aussi belle que le rêve ?
Est-il de vérité plus douce que l'espérance ?

Maurice Ravel :
-Gaspard de la nuit
-L'Enfant et les sortilèges
-Shéhérazade
:  trois poèmes pour voix et orchestre sur des vers de Tristan Klingsor. [Asie. La Flûte enchantée. L'Indifférent]

« Asie, Asie, Asie,
Vieux pays merveilleux des contes de nourrice,
Où dort la fantaisie
Comme une impératrice
En sa forêt tout emplie de mystères,
Asie,
Je voudrais m'en aller avec ma goélette
Qui se berce ce soir dans le port,
Mystérieuse et solitaire,
Et qui déploie enfin ses voiles violettes
Comme un immense oiseau de nuit dans le ciel d'or.» [...]


Cf. Article Wikipédia

Ecouter l'interprétation de Véronique Gens : The complete "Shéhérazade" (Ravel)

 

HISTOIRE DES ARTS

Visions poétiques de la nuit

Mucha allegorie nuitMucha, Allégorie de la nuit

 

GASTRONOMIE


Délices des Mille et Une Nuits de Kamal Mouzawak et Malek Chebel, Editions Grund

http://www.unidivers.fr/coups-de-coeur-le-failler-beaux-arts-delices-1001-nuits/


 

création de cette page : 26.10.2016
dernière maj 28.10.16

La souris curieuse

alias Nathalie Cousin

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×