O. Soyinka - M. Gamal El-Dine 14.1.16

Invitées : Ozoua SOYINKA (originaire d'Haïti)

et

Mona GAMAL EL-DINE ((originaire du Caire, Egypte)

 

émission du 14 janvier 2016 animée par François Fournet avec la participation d'Aymeric de L'Hermuzière, Nathalie et Michel Cousin.


 

Ozoua SOYINKA

Ozoua redim

Ozoua Soyinka a rencontré Aimé Césaire en 2007. Il dit que la poésie permet de se découvrir soi-même. Grâce à lui, elle a pu relever des défis, faire des projets grandioses : des manifestations littéraires, beaucoup d'hommages à Aimé Césaire dont un projet pour son centenaire en 2013 (avec l'Association Fil' Harmonie),
le concours international du Kailcédrat royal


« 100 tableaux pour Aimé Césaire », :  Entretien avec Ozoua Soyinka, Joël Conte et Paguy Shako

LIBERTÉ

De cet écrin précieux
J'ai posé délicatement
cette perle de grand prix

Dans ce jardin aux multiples fleurs
Je t'ai cueillie, toi, ma belle, ma précieuse
Unique fleur que j'aime.

J'ai humé ton odeur
caressé délicatement tes pétales
Prix un soin jaloux,

La liberté, cadeau précieux,
Est un don offert
A tous les êtres humains.

 

FEMME

Femme, ô femme !
Toi qui donne la vie,
Toi qui portes en ton sein
Tu mérites d’être chantée
Tu mérites d’être louée
Tu es force
Tu es sagesse
Tu es intelligence

Tu élèves tes enfants
Leur prodiguant amour et tendresse
Tu es reine, tu es mère et tout à la fois
Tu conduis de main de maître ton foyer
Donnant à chacun une tâche selon ses capacités
Tu es, et tu seras louée d’éternité en éternité.

Extrait de La vie au fil des mots, Afridic Editions


DANS SA ROBE DE CRINOLINE

Elle était là dans sa robe de crinoline
Un chapeau bakoua sur la tête
Elle était là au beau milieu de la véranda
Un sourire sur les lèvres
Comme elle était ravissante !

Le soleil dardait sur sa peau d’ébène
Les mains sur ses hanches
Elle prononçait des mots, des mots à faire rêver
Me rappelant ceux de ma grand-mère
Les mots de mon enfance.
Elle était là dans sa robe de crinoline.

Extrait de En poésie la vie, 2006


JE M'EN VAIS

Je m’en vais découvrir la vie
Tels les yeux d’un enfant
Je m’en vais car je veux tout savoir
Je m’en vais m’ouvrir à l’art, à la culture,
A l’histoire, à la littérature, à la science…
Je veux tout connaître sur ce qui m’entoure
Et de ce qui se passe dans le monde
Je m’en vais, mais je reviendrai
Vous parlez de mes découvertes.

Extrait de Je m'en vais, 2008

Poèmes reproduits avec l'autorisation de l'auteur

mise en ligne maj 22.1.16

 

 


 

Mona GAMAL EL-DINE

Mona gamal el dine

 

Lettre à l’Humanité           

Ill pour lettrehumanite

L’enfant parle …(souriant)
J’ai envie de vous rencontrer
J’ai décidé un rendez-vous sans protocole…
Je vous accompagne au bord du fleuve…
Un long fleuve !

Welcome all !

Où nous mangeons de la terre, buvons l’eau bénie et respirons le parfum de la vallée.
Nous prenons le thé avec un pharaon, Socrate, Jésus et Bouddha…
Nous traversons des villages sans aucun drapeau…
Nous coupons le pain et partageons les paroles de la vie.
Nous vivons ensemble : des enfants, des femmes, des hommes, des cochons, des agneaux et des chevaux…
J’ai observé un couple de petits cochons, un blanc et un noir …qui traversaient avec nous d’une rive à une autre…
La population nous invite dans la maison de la maman Marie
Une mère qui a souffert pour sauver son fils dont “ l’histoire s’appelle Jésus ”
Comme toutes les mères, je sens son regard affectif, qu’elle attend une reconnaissance de l’Humanité…

Only Human Rights

Et, mon ami sans chapeau exige, persiste et signe pour une renaissance de l’Humanité de vérité et d’amour…

Only Human Rights

J’exprime mon profond respect et ma main sur le cœur …
Pendant ce moment là, Socrate vient de déposer sa plume…

Un enfant est né…!

Docteur / Mona Gamal El Dine
Juillet 2009


 

 

Message d’une femme révoltée


‘Je ne crois pas’, tu avoues
Et, tu continues à lutter avec espoir
‘Je ne pense pas’, tu protestes, mais tu combats sur tous les fronts.
‘J’en ai assez du goût amer de la terre’, tu cries
Pourtant, tu choisis des couleurs vives, couleurs de la fête
‘J’ai des limites’, tu contestes
Et, tu voyages entre ciel et terre
‘Je pleure mes enfants’, tu regrettes
Bien que tu en aies beaucoup dans les bras
‘Je ne me sens pas bien’ mais tu reprends ton souffle
quand tu luttes contre le feu
‘Je suis abattue’, tu reconnais
Et, tu es debout, grande et digne comme l’obélisque

Permettez-moi, Madame, je suis l’ange qui vous garde
Vous espérez la paix sur terre
Vous avez le goût de la fête, que l’ange de la joie vous accompagne
Vous pleurez les enfants sacrifiés dans le feu
Mais que le ciel vous vienne en aide !
Vous vous sacrifiez pour sauver les vers de terre
Que la nature vous aime

Vous êtes une femme qui offre des fleurs aux prisonniers
Vous êtes une femme qui offre des pétales aux abeilles
Vous êtes un très ancien royaume à son coucher de soleil
Vos flambeaux sont là-bas sur le chemin des militants au pied de la montagne
Votre cri désespéré tombe dans la cité sourde où désormais les couleurs violentes, remplacent les mots
Les mots ont déserté la bouche des poètes
Souvenirs…souvenirs comme le miel dans les ruches

Vous êtes une femme qui apporte l’espoir à ceux qui guérissent
C’est vous qui apportez le remède aux brûlés de la terre
Et qui apporte un sourire aux opprimés de la vie
Vous êtes la femme qui donne du pain pour les amoureux
Et, vous apportez du miel pour les enfants sans prophète

Votre main est tendue pour empêcher le mal
Votre regard est vers le monde
Votre flamme est pour toujours

Madame, vous êtes un soulagement pour les oubliés de Dieu
Vous êtes reconnue Citoyenne du monde
Votre nom est précieux : sa majesté la Liberté

Ill pour femme revolte

Dr. Mona Gamal El-Dine
Paris, juin 2005


 

 Mona Gamal El-Dine

Docteur en sciences de l'art - La Sorbonne Paris
Présidente de l'association ISIS Arts & Cultures
Membre de Cercle Universel des Ambassadeurs de la paix (Genève/Paris)
Fondatrice des Rencontres des Poètes pour la Paix
Historienne de cinéma & Réalisatrice

Portable :  06 14 06 28 63
E-mail : monagamaleldine2010[at]yahoo,com

Pour en savoir plus :

Gamal el dine mona cvGamal el dine mona cv (350.12 Ko) (fichier PDF)

 


 

ANNONCE :

ISIS Arts & Cultures pour la Paix

Vous invite cordialement
À célébrer la Paix avec centaine de poètes de cinq continents qui chantent la Paix en sept langues.

Haïti est notre invité d’honneur

Le mardi 8 mars 2016 (10h-18h)

À la maison de l'Amérique Latine
                                         
217, Boulevard Saint Germain 75007 Paris
Métro Solferino- ligne 12

Nous aurons le plaisir d'avoir parmi nous
Madame Monique Dupont Guetta, Présidente
Avec des poètes de grande renommée nationale et internationale

                 L'inauguration sera par un film surprise sur un sculpteur Béninois  

Dès 17 heures la clôture sera avec :
Artistes, comédiens qui chantent la poésie française
Une harpiste de l'orchestre Poulez
Contes de Sénégal avec beaucoup de dialectes d'Afrique accompagnés par le Tam Tam magique
Guitare de l'Amérique Latine

D’autres surprises…


La présidente, les amis et les sympathisants de l'association ISIS Arts & Cultures pour la Paix présentent :

Leurs meilleurs Vœux et leur reconnaissance à Son Excellence madame l'Ambassadrice de Haïti à Paris
Madame Vanessa Matignon

Un grand merci à madame Jocelyne Béranger

Venez nombreux et invitez vos familles et vos amis

Bonne Année de Poésie et de Paix

 


Mise en ligne de cette page : 17.01.16

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×