La découverte

C’est la quête de nouvelles planètes, de nouvelles recettes
C’est évidement partir, partir à l’aventure
Au fond qu’est-ce encore que cela tout droit sorti d’un chapeau de Mars?
Un nouveau jeu de cartes ?
Un livre à quatre mains?
Ou celle qui n’a rien sur la tête ?

Quant à cette dernière
Je ne peux pas me satisfaire de ses extravagances
Que j’adore et qui m’insupportent
Qui me tournent en bourrique
Et que je soupçonne être la cause principale
D’un bien vilain torticolis

La planète féérique nous la recherchons tous
Homme, enfant, astronaute
Et nous la rencontrons parfois
Dans nos rêves, dans nos jeux, dans nos télescopes
C’est une femme merveilleuse
C’est un monde inventé sous la plume de l’Auteur

C’est un coin, une onde, un café
Des mots entremêlés
Ce sont des scénarii, des surprises qui parlent de nous
Des meetings, des cessions de jazz
Et parfois des navets
Et des cuisines épicées

C’est l’humain d’abord
Avant que d’explorer les géographies de ton corps
Les rives de Sardaigne, les pistes du Jura
Et les routes du cœur
C’est un peu de sueur
Abandonnée aux odeurs des chemins

C’est laisser l’aventure
Guider chacun des pas
C’est l’esprit de conquête
Qui couvre l’esprit de peur
C’est enfourcher ses skis aux étoiles
Pour assister au lever de l’Alpe

Fort tard levé
La queue d’un renard roux comme une étoile filante
Récompense mon effort
Quant au volant je m’y attends le moins
La découverte c’est un petit déjeuner de soleil
Comme un bonnet de laine enlevé !

Aymeric de L’Hermuzière

Montmorency 2012, jour bissextile

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×