Le Crêt des Neiges – 1720 m

Je skie sous les étoiles, tête nue, sans frontale.
Les écouteurs vissés au crâne je gravis
Les pistes sous les pylônes blancs. Je m’étale
Dans la noire. Un carre a fauté dans la nuit !

Je coupe à travers bois. J’ai contourné la hutte.
Je quitte les asters, je pourfends les raquettes.
L’heure ? Entre chiens et loups : j’ai oublié ma chute.
Dans les sous-bois je m’oriente à l’aveuglette.

Ô le petit matin ! Innocemment pourfendre
Les crêtes inviolées du jour sans faim, poursuivre
Ce sommet du Jura qui brille dans le givre !

J’arrive et le panorama fait chavirer
Mon cœur. Peaux, écouteurs rangés, prêt à descendre.
Sur la route un renard célèbre ma virée !


 
Aymeric de L’Hermuzière

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×