Je rêvais de Jardins

Je rêvais de Jardins
Pour l'annuel Eglantier ;
Pour les fleurs des Sentiers
Je rêvais d'un Ecrin.

Je rêvais des Etangs
Aux lagons de banquise,
Où les nymphes exquises
Attirent leurs amants.

Je rêvais de ce Dieu
Qui se change en chevreuil,
Sa cuirasse de feuilles
Flambant au fond des cieux.

Je rêvais "d'une Amour"
Qui soit bel et bien mienne,
Et dont les yeux contiennent
Tous ces rêves d'un jour.

Eric Belliard, Extrait. de Rêve d'un ailleurs, Paris, Ed. Nouvellle Pléiade, 2002.
Poème reproduit avec l'autorisation d' Eliane Belliard que nous remercions.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×