Espoir

Aurai-je le loisir cet été
réchauffée par le soleil,
de savourer
LA VIE
sans qu'aucun fâcheux
ne vienne m'importuner ?
Y a-t-il un instant
où l'on peut libérer
son esprit fatigué,
faire le vide absolu,
s'asseoir
au beau milieu d'un champ de coquelicots
ne plus penser à rien,
et guérir des blessures secrètes,
des brûlures et plaies ouvertes ?
ÉCOUTER LE SILENCE...

Hélène Laugier
Extrait de : Espoir et nostalgie (poèmes),
Collection Sajat, 2006, p. 16.

Tous nos remerciements à Hélène Laugier

.


Mise en ligne de cette page :  23.7.2016

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×