Par un matin d'été

 

Elle s’en est allée,
La déesse au grand cœur.
Deux ans après René,
Il fallait s’en douter !

Mais avant de partir,
Ses forces, a rassemblé
Car elle avait à dire,
Intrépide bélier !

Ses frêles bras armés,
Elle s’est redressée :
« Nadine », a-t-elle crié !
« Hélène », a demandé !

Elle s’en est allée,
Les lèvres humectées
De propos parfumés,
Mimiques  de bébé.

Les doigts joints en coupole,
Joua  son dernier rôle,
Dissipa  les mensonges
Et programma sa fugue.

Puis, couchée sur le flanc
Pour mieux se rassembler,
Elle a quitté la scène.
Bravo : « salut l’artiste ! »

Et Maman désormais,
Repose sous un pin,
Aux portes des écluses,
En l’onde, Scintillante.


Michelle Chevalier
10 juillet 2015


mise en ligne : 26.6.2016

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×