Superstition

La main de Fatima
Sur la porte de l’entrée
Le protège
Des fantômes des ténèbres
Mais chaque nuit
Il se retourne dans son lit
Car la griffe de l’obscurité
Lui déchire
Ses songes.

 

Michelle Hourani
In : Une petite parcelle de ciel 

Poème communiqué par l’auteur.
Avec nos remerciements.

Mise en ligne : 23.1.16

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×