La Meije

La Meije.
Là sera ma tombe, mon ventre, au nom du fleuve irrécupérable, rage infinie des mortels.
Là où nous aimerons chaque jour, au nom des textes, à l'air du soir.

Soline Astier, extrait de Dragon noir, L.G.R., 2012.
Poème aimablement communiqué par l'auteur
et reproduit avec son autorisation.
Mise en ligne : 21.01.2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×