Quand revient le printemps

Le Temple au Nombre d'Or à l'hiver échappé
Profile dans le ciel la force de ses lignes
Et le dernier flocon de neige dissipé,
Se redressent enfin les colonnades dignes.

 

Comme au temps où régnait des enfers jusqu'aux cieux
La puissante Artémis, déesse de l'Attique,
Quand renaît du printemps le souffle radieux,
S'élève dans l'aurore une aubade mystique.

 
Et dans le petit jour sortant de l'horizon
Un étrange ballet monte de la clairière.
Il s'arrête au parvis comme pour l'oraison
Ou pour faire allégeance à la jeune lumière.


Des siècles ont passé sur ces rites anciens.
Pourquoi voudrais-je tant contre toute sagesse
Qu'en ce jour de printemps danseurs et musiciens
Viennent encor fêter une vieille déesse.?

 


Yves-Fred BOISSET
     Lu au Coin des Poètes le 06/04/2013

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×