Carnets de voyage et géopoésie

Nos amis ouvreboîtiens Aymeric, Marie et Sarah de l'Hermuzière préparent leur tour du monde 2014-2015. Départ prévu le 1er septembre 2014.
A cette occasion, nous vous proposons la création d'une nouvelle rubrique de "géopoésie" sur le présent site de L'Ouvre Boîte à Poèmes. Nous y transmettrons les nouvelles qu'ils nous enverront ici ou là et les relayerons également sur nos émissions de Radio Enghien.

Les adhérents de l'OBP qui le souhaitent peuvent participer dès maintenant à cette rubrique en envoyant des poèmes en relation avec ce thème très riche et très vaste qui inspire de très nombreux poètes ou "géopoètes" dont Kenneth White (né en 1936) est un des représentants contemporains les plus illustres.

Voici quelques liens et éléments de bibliographie pour s'initier à la géopoésie et à la géopoétique qui fait l'objet de très sérieuses recherches universitaires pluridisciplinaires. 

Mais même si le terme de géopoésie est assez récent, l'idée est très ancienne et à la limite, tous les poètes sont peut-être plus ou moins géopoètes dès lors qu'une dimension géographique ou une "invitation au voyage" rentre en ligne de compte dans un de leurs poèmes ou établisse une "correspondance entre page et paysage". (Cf.  Michel Collot, "Pour une géographie littéraire", http://www.fabula.org/lht/8/collot.html)

Géopoésie :

  • Poème de Raymond Queneau http://www.mgm.fr/PUB/Mappemonde/M296/Queneau.pdf
  • Précurseur de la géopoésie, le livre d'André Siegfried, Géographie poétique des cinq continents, (La Passerelle, 1952, 337 p.), proche du récit de voyage, est une curiosité à signaler avec en exergue le poème "Le dromadaire" de Guillaume Apollinaire :

Avec ses quatre dromadaires
Don Pedro d’Alfaroubeira
Courut le monde et l’admira.
Il fit ce que je voudrais faire
Si j’avais quatre dromadaires.

Géopoétique :

«La géopoétique est une théorie-pratique transdisciplinaire applicable à tous les domaines de la vie et de la recherche, qui a pour but de rétablir et d’enrichir le rapport Homme-Terre depuis longtemps rompu, avec les conséquences que l’on sait sur les plans écologique, psychologique et intellectuel, développant ainsi de nouvelles perspectives existentielles dans un monde refondé.»

 

Bonnes découvertes et heureux voyage autour du monde à nos amis Aymeric, Marie et Sarah.

Nathalie Cousin

(rubrique géopoésie créée le 4.4.14)

maj 12.04.14 : 

Je vous présente ce soir un choix de "géopoèmes" où est fortement sensible la "poésie des noms de lieux" (Kenneth White, Le plateau de l'Albatros, p. 118) : ils sont signés de grands noms que j'ai plaisir à vous citer : Walt Whitman, Saâdi, Richard Long, Blaise Cendrars, André Velter, Kenneth White, Nicolas Bouvier.

À suivre...

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×