Nicolas Bouvier : Carte postale

« Istanbul
Topkapi, musée du Vieux Sérail
les plats de céramique bleue et blanche
les vases de céladon vert-jade ou sang-de-boeuf
offerts par l'empereur de Chine au Commandeur des croyants
et dont chacun mériterait une vitrine
sont en si grand nombre qu'on les voit empilés
ou rangés côte-à-côte
comme la vaisselle d'un "fast food".

Maisons du vieil Ortaköy couleur de bois flotté
balcons tarabiscotés
Des milliers d'étourneaux ricanent dans les sorbiers
à la vitrine du pâtissier, les beignets, les "kadaïf"
les "baklava" au miel brillent comme des cuirasses
dans la lumière ambrée du crépuscule
dans cet automne mordoré
où tout nous paraissait encore possible. »

Nicolas Bouvier : "Carte postale",
dans Oeuvres, Gallimard, Quarto,
2004, p. 881

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×