Au pied des tours de Notre-Dame (F. Carco)

Au pied des tours de Notre-Dame

 

Au pied des tours de Notre-Dame
La Seine coule entre les quais
Ah! le gai, le muguet coquet!
Qui n´a pas son petit bouquet?

 

Allons, fleurissez-vous, Mesdames,
Mais c´était toi que j´évoquais
Sur le parvis de Notre-Dame
N´y reviendras-tu donc jamais?
Voici le joli mois de mai

 

Je me souviens du bel été
Des bateaux-mouches sur le fleuve
Et de nos nuits de la Cité
Hélas! qu´il vente, grêle ou pleuve
Ma peine est toujours toute neuve
Elle chemine à mon côté

 

Dans le jardin du Luxembourg
Les feuilles tombent par centaines
Et j´entends battre le tambour
Tout en courant la prétentaine
Parmi les ombres incertaines
Qui me rappellent nos amours

 

De ma chambre, Quai aux Fleurs,
Je vois s´en aller sous leurs bâches
Les chalands aux vives couleurs
Tandis qu´un petit remorqueur
Halète, tire, peine et crache
En remontant à contrecœur
L´eau saumâtre de ma douleur

Francis Carco

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×