J pour Jean Jaurès

Loyau annie photo jaures

J pour Jean Jaurès apôtre de la Justice
Aux côtés de Zola, dit lui aussi « J’accuse !»

Il passe au socialisme en l’an quatre vingt dix,

Défend les Arméniens, les mineurs et Dreyfus.

J de Journaliste : il fonde L’Humanité
Liberté de la presse et joutes oratoires

« Saint-Jean Bouche d’or », il prône l’égalité

Contre la peine de mort, plaide dans le prétoire.

Jour J, en ce mois de Juillet, le trente et un,
Jean Jaurès, la Paix, la jeunesse : assassinés !

Jugulés ses combats, résonne le tocsin,

Juste deux jours après, l’heure de guerre a sonné !

J’aurais tant aimé que toi, l’ami Jean Jaurès,
Juste parmi les justes, ton nom apparaisse

A l’aube d’un siècle nouveau, symbole et promesse,

Comme un messager rebelle de Paix et de liesse.

Annie Loyau

poème aimablement communiqué par l'auteur, octobre 2018

 


mise en ligne de cette page : 3.11.18 - Remerciements à Annie Loyau.

 

×