A toi qui te crois seul

A toi qui te crois seul, parfois abandonné,
Qui penses que la vie ne t’a pas épargné,
A toi qui te demandes : « Pourquoi suis-je sur terre ? »
Et vois dans le futur encore de la misère,
Viens prier

Pour vous qui possédez l’amour et la richesse
Mais n’avez dans le cœur que dédain et sécheresse,
Venez prier

Toi, pauvre enfant couché sur un lit d’hôpital,
Qui, du regard, demande : « Qui me veut tant de mal ? »
Mais qui a bien compris que, blême et sans cheveux,
Il faut croire à la vie, l’appeler de ses vœux,
Viens priez

Vous, tyrans et barbares, coupables d’atrocités,
Pour que, de ces horreurs, vous soyez pardonnés,
Venez prier

Toi qui es innocent, toi dont le cœur est pur,
Toi qui n’as proféré la plus petite injure,
Viens prier
Celui qui ne sait plus au déclin de sa vie
S’il est encore sur terre ou bien au Paradis,
Et qui voudrait voir Dieu pour conter son affaire
Car il a oublié les signes et les prières,
Qu’il vienne prier

A vous, parents, amis, à tous les disparus,
Vous qui êtes déjà où nous sommes attendus,
Venez priez

Enfin, êtres à venir, vous que la vie appelle,
Car elle ne veut finir et pour qu’elle soit belle,
Venez prier

Nous voici réunis dans une même ferveur,
Nous sommes tous réunis pour louer le Seigneur,
Nous sommes tous réunis parce que nous nous aimons,
Nous vouons à chacun amour et compassion,
 Nous voulons partager, échanger, témoigner,
Que notre soif d’amour soit enfin étanchée.
Homme qui a été, qui est et qui sera,
Ne te refuse pas, ouvre tout grand tes bras,
Nous voulons recevoir le signe du Divin,
Tout cela porte un nom : la Communion des Saints.

Claude Chardin

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×