Ozoua Soyinka

émission des "Rencontres francophones" (Radio Enghien idfm) du 14 janvier 2016 animée par François Fournet
avec la participation d'Aymeric de L'Hermuzière, Nathalie et Michel Cousin.

Invitées : Ozoua SOYINKA (originaire d'Haïti)

et

Mona GAMAL EL-DINE ((originaire du Caire, Egypte)

 

 


 

Ozoua SOYINKA

Ozoua redim

Ozoua Soyinka a rencontré Aimé Césaire en 2007. Il dit que la poésie permet de se découvrir soi-même. Grâce à lui, elle a pu relever des défis, faire des projets grandioses : des manifestations littéraires, beaucoup d'hommages à Aimé Césaire dont un projet pour son centenaire en 2013 (avec l'Association Fil' Harmonie),
le concours international du Kailcédrat royal


« 100 tableaux pour Aimé Césaire », :  Entretien avec Ozoua Soyinka, Joël Conte et Paguy Shako

LIBERTÉ

De cet écrin précieux
J'ai posé délicatement
cette perle de grand prix

Dans ce jardin aux multiples fleurs
Je t'ai cueillie, toi, ma belle, ma précieuse
Unique fleur que j'aime.

J'ai humé ton odeur
caressé délicatement tes pétales
Prix un soin jaloux,

La liberté, cadeau précieux,
Est un don offert
A tous les êtres humains.

 

FEMME

Femme, ô femme !
Toi qui donne la vie,
Toi qui portes en ton sein
Tu mérites d’être chantée
Tu mérites d’être louée
Tu es force
Tu es sagesse
Tu es intelligence

Tu élèves tes enfants
Leur prodiguant amour et tendresse
Tu es reine, tu es mère et tout à la fois
Tu conduis de main de maître ton foyer
Donnant à chacun une tâche selon ses capacités
Tu es, et tu seras louée d’éternité en éternité.

Extrait de La vie au fil des mots, Afridic Editions


DANS SA ROBE DE CRINOLINE

Elle était là dans sa robe de crinoline
Un chapeau bakoua sur la tête
Elle était là au beau milieu de la véranda
Un sourire sur les lèvres
Comme elle était ravissante !

Le soleil dardait sur sa peau d’ébène
Les mains sur ses hanches
Elle prononçait des mots, des mots à faire rêver
Me rappelant ceux de ma grand-mère
Les mots de mon enfance.
Elle était là dans sa robe de crinoline.

Extrait de En poésie la vie, 2006


JE M'EN VAIS

Je m’en vais découvrir la vie
Tels les yeux d’un enfant
Je m’en vais car je veux tout savoir
Je m’en vais m’ouvrir à l’art, à la culture,
A l’histoire, à la littérature, à la science…
Je veux tout connaître sur ce qui m’entoure
Et de ce qui se passe dans le monde
Je m’en vais, mais je reviendrai
Vous parlez de mes découvertes.

Extrait de Je m'en vais, 2008

Poèmes reproduits avec l'autorisation de l'auteur

mise en ligne maj 22.1.16

 

 



Mise en ligne de cette page : 22.01.16

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×