Ma part solitaire

 

Rai de lumière, toile de l'auteur

 

Les nuages paraissent traversent la fenêtre
que le ciel a laissé bleutée entrouverte
J'ai quitté les barreaux de ma maison nuitée
Je happe les variances de cette matinée


Eloignant les tumultes ombrageux du cœur
la lumière m'apaise au rythme de ses heures
la becquée des oiseaux ma part solitaire
les chemins colorés de la vie passagère


Mains posées en prière j'appelle l'or le sel
Les étoiles amies me proposent leurs ailes
La vie compte les grains du pesant sablier
en m'échappant toujours sans fin recommencée


Au bruissement des feuilles au délié passage
à souffles saccadés des canards sauvages
sur les joues des enfants teintées de cerise
je rejoins la confiance que la nuit m'avait prise



Christine Roucaute
Poème aimablement communiqué par l'auteur
et reproduit avec son autorisation.
Mise en ligne : 8.03.2011

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×