Alternance

Je vis en alternance
Entre aimance et "mourance".
Entre "mourance" et aimance
Je vis ma renaissance.

En "mourance" je vis au lit
Ma vie, au ralenti
Dans le noir désespoir, espoir
Je vais au fond, tout au fond de moi.

En aimance, je vis à l'infini
Je suis aux cieux, c'est merveilleux
Je m'sens cosmique, en harmonie
Je n'suis rien, je suis tout.

En "mourance", je vis au lit.
Je m'désagrège, pour mieux me rassembler.
Protégée, dans mon lit, dans mon nid
Je descends, tout au fonds du puits.

À l'abri de la vie soi-disant réelle
Pour explorer, celle bien plus belle, de l'irréelle ?
Non, de l'authentique, de l'archaïque
De celle enfouie au plus profond de moi.

Danielle Wuillaume
Poème communiqué par l'auteur pour le Coin des poètes,avril 2018.

Avec nos remerciements.


Mise en ligne de cette page : 4.04.18 par la Souris curieuse.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×