Hommage à Claudie par N. Cousin

 

À Claudie Lecœur
« Espace lumière silence… *»

Si vous passez dans le Vexin
Ayez une pensée pour elle
Ne sonnez pas le tocsin
Mais souvenez-vous de l’asphodèle

Elle avait l’âme romantique
En partance vers les étoiles
Dans les espaces galactiques
La belle dame a mis les voiles

Si vous voyez une église ou un lavoir
Arrêtez-vous quelques instants
Vous sentirez sa présence sans la voir
En silence, le cœur battant, près de l’étang

Une terre d’ambre et de lumière
Se révélera dans toute sa beauté
Des champs, des bois et des rivières
Vous connaîtrez sa liberté.


Nathalie Cousin
20.04.18


*« Espace lumière silence… » apparaît plusieurs fois dans les poèmes de Claudie notamment dans son Evocation poétique du patrimoine vexinois. Telle une "douce devise", elle est reprise dans la nouvelle "Le semeur de rêves" (L'Ancre des songes, éditions du Valhermeil, 2008).


 

Libre acrostiche 1

en variante de sonnet (non rimé) sur des vers tirés de poèmes de Claudie Lecœur

Comme l'ombre épongeant les larmes de la brume
La nuit fond dans mon cœur comme un rêve égaré

Aime la mer, Aime la vie, Aime-moi !
Une douce quiétude au seuil de la demeure

De l'aube cristalline jusqu'au soleil couchant
Il y a tant de choses que nous n'avons pas vues
Empruntant pour toujours le chemin des regrets

 

La lumière divine diffusera de vastes
Espoirs immaculés
Chassez donc ces machines qui tout au long des âges
Ont abruti les hommes de promesses et de leurres.

Ecoutez le silence pour entendre la vie
Une fleur, une fleur qui repose
Respire l'espace libre, savoure ton être entier.


 

Mise en ligne de cette page : 20.4.18. Poèmes écrits en hommage à Claudie Lecoeur.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site