Créer un site internet

Mon amie l’oie

Dans l’encrier de la nuit,
Rempli par un vieux chinois,
Je plonge ma plume d’oie
D’où naîtra peut-être un dit

Du Bellay, Marot, Baïf
Ont fait de même avant moi,
En louanges pour le roi,
Dans un vil but lucratif.

D’encre violette ou de Chine,
Cette plume biseautée
Fait les mots sur le papier
Que mes rêves fous dessinent

Si l’habit de cet oiseau
A tant servi à l’écriture,
Ne lui faisons pas l’injure
Du parangon de l’idiot.

Jacquot
Poème publié dans L’Ouvre Boîte à Poèmes,
n° 97, février 2012, p. 32.


Mise en ligne : 17.11.19

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site