... d’incroyables fulgurances

Ce sont d’incroyables fulgurances,
De fabuleux arcs-en-ciel,
Sur fond d’espace jaune orangé
Ponctué de notes mauves et bleues.
C’est le sang de la terre,
C’est la source de vie,
Les senteurs premières
Au cœur du désert.
L’eau accomplit ses miracles,
Unique lieu où l’on puisse trouver
L’estompe d’un signe véridique,
C’est un souffle déferlent,
Une lumineuse déchirure
Dans l’intime périmètre
Des géométries du silence.

 

Michel Bénard.
Poème aimablement communiqué par l'auteur, 2 mai 2011.
Avec tous nos remerciements.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×