Mémoire double

Coffre de résonance

Sur lequel viennent se briser

Des émotions contenues

Qui éclatent en mille parcelles douloureuses.

Jane qui rit

Jane qui pleure

Incessant va-et-vient

Empiétant sur le quotidien.

 Tu es mon double,

Mon passé à dépasser.

Quand finirai-je

De régler mes comptes avec toi ?

Je suis ton jour

Tu es ma nuit

Et nous luttons côte à côte

Vis-à-vis,

Je me confonds et je me perds en toi.

A tour de rôle nous coexistons

Et nous nous défions.

A la fois adhésion

Puis dissociation

Avec ce passé destructeur,

La souffrance née de celui-ci

Nous a écartelés, ouverts, élargis

Plus elle a creusé d’espace en nous

Plus nous demandons à être comblés

Là même où nous sommes restés béants.

Georgette URWICZ
poème aimablement communiqué par l'auteur
et reproduit avec son autorisation.

Mise en ligne : 16.1.16

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×