Le droit des beaux

N'être beau que pour les beaux
C'est naître beau comme un bateau
Qui s'apprête à prendre les eaux
En espérant choisir ses flots. F.B.

N'être beau que pour les beaux
En regardant toujours de haut
Tous ces petits regards anglés
Qui vous font tellement exister

N'être beau que pour les autres
Obéissants comme des apôtres
Si fiers de vivre dans ce beau
Les rêveries de leur égo

N'être beau que pour le beau
Embarque l'être sur un radeau
Avec la foule pour le largage
Et le désert pour l'amarrage

Mais naître beau
C'est devenir message
D'un univers où les grands sages
Révèlent leur intelligence
A la hauteur de l'élégance

Et naître beau
C'est aussi s'offrir en partage
A ceux qui puisent leurs images
Sur la beauté de vos visages
En vous donnant d'autres langages.

Frédéric Billiet, Le seigneur du continent bleu,
La Pensée universelle, "Poètes du temps présent", 1990 , p. 32-33.

Reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur
avec tous nos remerciements
.


Page mise en ligne le 18.09.16 par Nathalie Cousin

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×