Désir


Voir sans pouvoir l’atteindre et des yeux le toucher
Le jouet dans la vitrine
Le prendre et qu’il s’anime :
Illusion dans laquelle l’enfant s’est retranché.

La clé de la maison contre la clé des champs
L’échanger et partir
Belle étoile, y dormir,
En son sommeil ouïr des sirènes le chant

Et son chant intérieur, oser le mettre à nu,
Risquer sans le ternir
Miser sur l’avenir,
Amour enfin avoué, en demeurer ému !

Art Beauté et Courage* à nos yeux se dévoilent
Mais dans l’abécédaire
Le D moins téméraire
Semble intérioriser « l’inaccessible étoile »,

La retenue qui fait approcher sans saisir
L’objet de son attrait,
Elan resté secret…
Et si c’était cela qu’on appelle Désir !

Annie Loyau

Printemps des Poètes 2021


       maj 2.4.21

 

×