Différence

 

La société ne tourne pas rond. Elle ne pense qu’à : remplir le ciel de réservations, remplir la terre de discriminations, remplir la mer de sélections, remplir l’amour de conversations, et par-dessus tout mettre nos cœurs dans un sac congélation.

La société est à désespérer

    -  poésie s’abstenir -

Pas besoin d’air ni d’oxygène, les mots sont sous scellés.

Prête-moi tes ailes je veux rêver l’éternité ! respirer l’odeur du lilas imaginer d’autres voyages aller plus loin que toutes ces restrictions.

Extrait de «  Aérienne » Flammes Vives 2012

Françoise Tchartiloglou

mise en ligne 30.01.2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×