Dela tête au sabot

De la tête au sabot

Il est si  maestro

Des naseaux à la croupe

Il m’époustoufle

Des jarrets à l’encolure

Prête pour l’aventure

De ses crins à sa robe satin

J’ai le béguin

De son toupet, de ses oreilles fines,

De ses yeux,  que j’embrasse au galop je suis

Folle d’amour.

Muriel Thomas, février 2019


mise en ligne de cette page le 17.02.19. Tous nos remerciements à Muriel Thomas.

×