Créer un site internet

A nos frères ce soir

A nos frères qui ont,
Vaincu la tragédie,
Le ciel rouge et les cris,
Le malheur et l’horreur,

A nos frères qui ont,
Avancés dans les flammes,
Traversés dans la cendre,
Le noir et la fumée,

Ceux qui restent aujourd’hui,
Ceux qui n’ont pas péri,
Accrochés à la vie,
Tentent d’ouvrir les yeux,

Oublier s’ils le peuvent,
Les lances dirigées,
Vers le haut du brasier,
Vers le ciel disparu.

Mais qu’y a-t-il devant ?
Des ruines et des débris,
Des gens ensevelis
Et la plage linceul.

Le sol consume encore,
Mais l’eau de mer aussi,
Des corps sont calcinés
Et des cœurs à jamais.

J’ai honte d’être là,
Sous le ventilateur,
Un chapitre aux infos,
C’est tout ce que l’on a.

Loin du drame entendu,
De ces bruits de douleur,
De détresse parfois,
Loin de ces mains tendues.

A nos frères qui ont,
Péri dans la fournaise
Et ceux qui vont souffrir,
Le reste de leur vie. 

                                   
Hommage aux victimes des incendies de Mati (Grèce) juillet 2018

Nathalie Lauro

Poème aimablement communiqué par l'auteur, janvier 2020
avec tous nos remerciements.


Mise en ligne de cette page : 29.1.20

 

×