Douceur

 

Michel robert labrador redim 163ko

Dessin de Robert MICHEL

Ceux qui n'ont pas vécu avec un compagnon
Attachant à vos pas une obstinée tendresse,
Ne savent pas combien se cachent de caresses
Dans ses regards qui vous dévouent leur attention.

Attentif à vos gestes, devinant l'intention
D'un départ impromptu - il sait avec adresse
Vous dire gentiment qu'il vous attend sans cesse
Pour partager la vie en sa moindre occasion.

Puis, quand il a vieilli dans l'ombre qu'il vénère,
Il se lève toujours, surmontant ses misères,
Pour suivre malgré tout son ami attristé.

Et quand ses yeux perdus au plus noir des douleurs
Fixent avec douceur votre visage en pleurs,
Ils regardent encor le dieu qu'il a aimé.

 

Robert MICHEL
Extrait de  : Florilège de poésies (Bulletin d'Espalion 1991-2005), p.39.
Reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur.
Avec tous nos remerciements.
 


Mise en ligne de cette page : 15.09.2016 par Nathalie Cousin

maj 16.03.17 pour le dessin.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×