Coeur de papillon

J'ai eu pitié, d'une amitié.
Toute menue, oiseau blessé.
On s'est donnés, sans récolter.
Je l'admirais. Jamais douté.

C'est mon île. Elle m'a tout pris.
J'ai tout compris, j'ai réagi
Quand j'ai tout dit. Et mon amie
M'a délivré. Jamais menti.

J'ai toujours su, mais j'y ai cru
A l'amitié. Pour l'inconnu.
Désabusé, elle m'a déçu.

Car prisonnier de confusions.
C'est la détresse. Dans l'illusion
Dans mon âme, coeur de papillon.

Stèph D' Pauw,
extrait de : Feu d'artifice en voyelles aux couleurs de la consonne,
Saint-Estève, Les Presses littéraires, 2010, p. 20.
ISBN : 978-2-35073-365-4 

Poème reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur, avec tous nos remerciements.

http://www.lespresseslitteraires.com

Prix du recueil : 20 €

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×