Créer un site internet

Le vide

LE VIDE                

L’oiseau avançait, frêle et incertain,
Vacillant sur les graviers du chemin.
L’air était doux, le vent léger,
Son ombre balançait à ses côtés.

Bec en avant, toujours tanguant
Malgré les assauts du temps,
Il se tenait fier, courageux,
Sans aucune peur, aucun aveu.

Son aile blessée pendait à droite ;
Et même sur cette lande étroite,
Patte après patte, très lentement,
Son corps chétif semblait ardent.

Un doux cri sortait de sa gorge
Rouge feu né au sein de la forge,
S’égosillait sur les rochers
Rebondissant, échos cachés.

Soudain, la falaise apparut :
Majestueuse, belle et nue,
Qui l’attendait dans le silence
Tournée vers le ciel immense.
L’oiseau avança, frêle et incertain,
Vacilla sur les graviers du chemin.
L’air était lourd, le vent glacé,
Son ombre vibra à ses côtés.

Bec en avant,
L’oiseau tangua dans le vide…

 

Sylvie Cabioc’h – 6 mai 2019
 


Mise en ligne : 29.01.20 par Sylvie Cabioc'h

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site