A la renverse d'un regard

A la renverse d'un regard
La poésie belle et rebelle
Creuse le ciel et je m'égare
Dans ses grands yeux dont les ombelles

Tissent l'aurore que dénude
Un jour nouveau. Le temps se lève,
Le silence par habitude
Brise les ailes de mon rêve.

Et les mots du poème filent
Les matins d'une autre saison
Au rouet noir des vents serviles
Une pluie coulant l'horizon.

A la renverse d'un regard
Derrière les miroirs j'écris
Et si les mots s'embuent, hagards
Le poème devient un Cri...

(Extrait de Museline, T . Sajat, 2015, p. 32)
Reproduit avec l'aimable autorisation de l'auteur.

page créée le 9.1.2016

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×