Femme

Femme-écorce, envie de retourner au premier mot d'un alphabet végétal

Femme-cendre, l'épaisseur des mots que travaille la terre

Femme-vague, reflet du rocher des syllabes dans la moire des balbutiements

Femme-naissance, l'écume où niche l'oiseau un jour de colère des dieux

Femme-nuage, la houle des cumulus dans l'espace rouge des déclarations

Femme-fée, la main posée sur l'angoisse du monde, veilleuse des endormissements

Femme-flamme, déliée comme les ailes blondes d'un soupir quand la caresse la délivre

Femme-éclair, l'étoile d'espérer la première phrase de l'aimé jusqu'à l'enlacement cosmique.

Femme-lumière, la nacre transparente du voile, dans le continent des noces jusqu'à la ressemblance des corps

Femme-justice, palimpseste des visages entre balance et glaive, qui crient l'égalité

Femme-musique, onde portée à l'infini du monde, chœur Aphrodite des chants de solidarité.

Femme de la grâce nue de son silence à la peau blessée des mots qui contiennent la liberté.

Nicole Barrière

Extrait de : Cinq poèmes, traduits en 19 langues, Createspace, 2018

Poème aimablement communiqué par l'auteur.
Avec tous nos remerciements.


Mise en ligne de cette page : 30.09.2018.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site