Lent effleurement du calame

Lent effleurement du calame
Au grain du parchemin,
L’encre dépose ses traces
Sur l’énigme des signes,
Griffes sur l’ombre du sable,
Ecume sur l’ancestral océan.
La calligraphie du poème
Ouvre les grands espaces
Des hautes  demeures
Du langage intérieur.


Michel Bénard.
Poème aimablement communiqué par l'auteur, 2 mai 2011.

Avec tous nos remerciements

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×