Equilibres

L’équilibre foudroyé par le chagrin,
Ou la honte
Ou la vie

équilibre au-delà du chagrin,
lucidement
tu racontes le silence
tu contes le silence
tu comptes les silences

ainsi va l’inquiétude aux bords francs du chaos
long chant tissé, veuf de sa réalité
il l’enserre, la noie dans le flot de fausses nouvelles
autant de fétus et de copeaux rejetés par la mer
où retrouver la trace des arbres ?

équilibre au-delà de la honte
courageusement
entre toi et moi visible
entre toi et moi doute
entre toi et moi déraison

Ainsi va la fable de la pluie dans l’après-midi tourmenté
Les premières ombres se suivent
Lent troupeau fuyant
L’impalpable bouillonnement
eau souterraine des grandes lames

équilibre au-delà de la vie
extrême
allusive et charnelle célébration de l’amour
ses odeurs, ses grains de peau, ses semences
présent brûlant et transcendance

rien n’est dit, tout est dit

équilibre au-delà de l’amour
sa rudesse, ses mystères inquiets et pudiques
ignorante candeur d’autodidacte
dans la rosée timide des songes

et c’est première neige de l’âge
traces d’où tu te souviens de la pauvreté de l’autre
le travail très tôt à s’échiner de ses mains ouvrières
et tu découvres la poésie
Baudelaire, Prévert, Eluard…


Entre tes doigts, des traces d’encre et le vide
des mots
Les longs maux de la langue
Saisissant les taches, doigts sur l’impossible

Et L'amour parle sous tant d'apparences…

 

Nicole Barrière

Poèmes aimablement communiqués par l'auteur.
Avec tous nos remerciements.


Mise en ligne de cette page : 30.09.2018.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×